Recherche

Mon travail de recherche se divise en deux grands axes de recherche : (1) Qu’est-ce que la vulnérabilité et comment devrait-on utiliser ce concept en philosophie politique normative et dans la pratique? (2) Quel est l’objectif premier des politiques multiculturelles et quels groupes devraient être inclus dans les théories multiculturelles? Chacune de ces questions pourrait bien être située dans son propre débat circonscrit de la philosophie politique contemporaine, mais mon objectif est de la traiter comme des questions interreliées. Ainsi, les réflexions conceptuelles et normatives qui sont développées dans mes recherches sur la vulnérabilité informent les engagements normatifs et pratiques de mes thèses sur le multiculturalisme, et vice versa.

Dans les deux domaines, je m’efforce d’aborder des questions politiques complexes avec la rigueur de la philosophie analytique et j’essaie d’ancrer mes recherches philosophiques dans les travaux empiriques issues des sciences sociales et de la théorie du droit. Par exemple, mes thèses sur le multiculturalisme s’inspirent de travaux en psychologie sociale, en science politique et en sociolinguistique. Par ailleurs, j’utilise le fruit de mon analyse conceptuelle et métaphysique pour réviser la façon dont les bioéthiciens et les justices utilisent le concept of vulnérabilité. En somme, mon travail est un exercice en interdisciplinarité.